Découvrir le Beaujolais et ses vins

vin du Beaujolais
Temps de lecture : 4 minutes

Si le lyonnais est réputé pour ses vins, le Beaujolais est clairement une des fierté de la région. Chaque année le nouveau cru (Beaujolais nouveau), élaboré à partir de raisins de gamay, est célébré dans tout le pays.

Le Beaujolais

Après la chute de l’Empire romain, la viticulture a été reprise par les moines. Les sols granitiques du Beaujolais ne permettaient que la culture de la vigne. À la fin du XIXe siècle, grâce à la greffe de plants sains venant d’Amérique, Victor Puillat a permis de relancer la culture de la vigne après le fléau du phylloxéra.

La région du Beaujolais s’étend sur 22 000 hectares, de la vallée de l’Azergues à Lyon. L’est du vignoble est traversé par la Saône et ses affluents qui prennent leur source dans les collines voisines. À l’ouest, les monts du Beaujolais dominent le paysage. Ce sont des vignobles de grande précocité en raison d’une température généralement chaude et tempérée.

Vignerons des Pierres Dorées

La marque « Vignerons des terres Dorées » est un regroupement de 3 coopératives viticoles (Le Bois-d’Oingt, Saint-Vérand et Saint-Laurent-d’Oingt) créée en 1961. Les vignerons de la coopératives cultivent le raisin sur un peu plus de 470ha, localisés dans la partie sud-ouest du Beaujolais, à une quarantaine de kilomètres au nord de Lyon.

Outre le rassemblement de producteurs, la mise à disposition de moyens de vinification, les vignerons des Pierres Dorées, c’est aussi un large réseau de distribution régional et national.

Si le Beaujolais est particulièrement connu pour son vin rouge, il faut tout de même noter que les vignerons de la coopératives produisent également des vins blancs beaujolais, rosés et pétillants.

Particularité du vin de Beaujolais

Les sols argilo-calcaires permettent la production de vins rouges colorés et riches en tanins, ce qui favorise leur potentiel de vieillissement. Toutefois sa vinification particulière permet une désacidification et donc une commercialisation du vin en primeur.

La production annuelle est de 1.2 millions d’hectolitres de vins rouges dans de nombreuses gammes. Le vignoble côtier du Beaujolais-Lyonnais, avec ses 355 hectares cultivés, produit 17 900 hectolitres par an de Chardonnay rouge et blanc. Le cépage gamay tire le meilleur parti du sol pauvre et schisteux, atteignant une double déclinaison :

  • Gamay geoffray
  • Petit gamay.

Appellations d’origine

Comme vu plus haut, l’AOC Beaujolais comprend également une production de vins blancs à base de chardonnay, aux arômes de fleurs blanches et au potentiel de garde de 3 à 5 ans.

Organisée en deux sous-régions (Beaujolais, Beaujolais et Lyonnais), la région du Beaujolais compte quatorze AOC, avec des crus de grande réputation, tels que : AOC Saint-Amour, AOC Juliénas, AOC Moulin-à-vent et AOC Chénas.

  • Le classement des vins compte 12 appellations principales , regroupées comme suit, de la plus basse à la plus haute qualité :
  • Le Beaujolais Nouveau (les vins les plus jeunes)
  • le Beaujolais
  • le Beaujolais Supérieur
  • le Beaujolais-Villages
  • les Grands Crus, se référant le plus souvent à des villages plutôt qu’à des vignobles individuels : Saint Amour ; Juliénas ; Chénas ; Moulin-à-Vent ; Fleurie ; Chiroubles ; Morgon ; Régnier ; Brouilly ; Côtes de Brouilly.

Beaujolais nouveau, un vin à part

Ce vin a la particularité « commerciale » d’être lancé le troisième jeudi de novembre, appelé « Journée du Beaujolais Nouveau« . Cette célébration est pratiquée depuis plus de 60 ans. Avant 1950, l’État interdisait la vente de vins d’appellation d’origine avant le 15 décembre, mais un décret officiel a mis fin à cette situation et à partir de 1985, la commercialisation du Beaujolais nouveau a été fixée au troisième jeudi du mois de novembre, à minuit, heure locale. Dès lors, il devient rapidement populaire, notamment dans la région lyonnaise.

Beaujolais, la route des vins

Les amateurs de vin et de randonnée, pourront découvrir la Route du Beaujolais qui traverse les 12 appellations. Il s’étend des portes de la région voisine de la Bourgogne aux portes de Lyon.

Le long des 140 km de la route des vins du Beaujolais, vous traverserez 36 localités, en visitant 10 grands crus : Brouilly, Chénas, Chiroubles, Côte-de-Brouilly, Fleurie, Juliénas, Morgon, Moulin-à-Vent, Régnié, Saint-Amour. On peut y déguster des Beaujolais plus complexes : le Cru ou Grand Cru de Moulin-à-Vent et Fleurie, du Domaine du Vissoux, la Côte de Brouilly, séduisante et florale, de Jean-Paul Brun, ou les Morgons, puissants et structurés, de Louis-Claude Desvignes, qui se différencient bien des autres vins plus légers. Et ceux-ci peuvent être conservés pendant une période plus longue.

L’alcool ne doit être consommé que par les personnes âgées de plus de 18 ans, avec modération et de manière responsable.