VINCI Airports lance un programme de reforestation

reforestation aeroport lyon

VINCI Airports lance un programme de reforestation pour réduire les émissions des aéroports de Lyon

Dans un horizon de cinq ans, VINCI Airports va entreprendre différents projets qui permettront de compenser 100 % des émissions résiduelles des aéroports de Lyon.

Nicolas Notebaert, directeur général de VINCI Concessions et président de VINCI Airports, a annoncé un programme de reforestation locale qui permettra d’absorber les émissions résiduelles des aéroports de Lyon-Saint Exupéry (LYS) et de Lyon-Bron (LYN), exploités par VINCI Airports depuis 2016.

Le premier projet de ce programme, mené en partenariat avec l’Office national des forêts et le Conseil départemental du Rhône, est situé à environ 30 km de l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry, dans la forêt de la Cantinière.

Reboiser 3,6 hectares

Il consiste à restaurer, reboiser, entretenir et gérer une parcelle de 3,6 hectares avec des espèces locales résilientes, sélectionnées pour leur forte capacité d’adaptation au stress hydrique et d’absorption du CO2. Ce premier projet de puits de carbone forestier permettra de séquestrer plus de 500 tonnes de CO2 sur la période de croissance des plantes grâce à la photosynthèse, et vise à obtenir la certification du Label Bas Carbone.

En développant d’autres projets similaires dans le cadre d’un accord-cadre de cinq ans avec le Conseil Général du Rhône, VINCI Airports créera un réseau de puits forestiers dans le Rhône qui compensera 100 % des émissions résiduelles des aéroports de Lyon. En soutien aux nombreuses actions de décarbonisation en cours, ce programme permettra à l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry de devenir le premier aéroport d’aviation commerciale en France à atteindre le zéro carbone net en 2026.

VINCI proposera également aux compagnies aériennes de rejoindre son programme de puits de carbone forestier – dans le cadre de la loi Climat et Résilience, qui imposera la compensation des vols domestiques à partir du 1er janvier 2022 – puis aux entreprises ou aux passagers des vols internationaux.

La société a choisi d’agir localement, avec un impact positif sur la zone d’influence immédiate des aéroports de Lyon. Partenaire de longue date des collectivités locales de Rhône-Alpes, VINCI Airports soutient ainsi le développement de la filière bois comme levier du développement économique régional.

Nicolas Notebaert, directeur général de VINCI Concessions et président de VINCI Airports, a déclaré : ” C’est au cœur même des régions et des territoires où nous opérons que VINCI Airports agit. Notre réseau, à la fois profondément territorial et largement international, nous permet d’avoir un impact tangible et immédiat pour contribuer à la décarbonisation de la mobilité, partout où nous sommes présents.

Christophe Guilloteau, président du département du Rhône, a déclaré : ” Je me réjouis de ce premier partenariat entre le Département du Rhône et Aéroports de Lyon (VINCI Airports). L’objectif est de reboiser des parcelles dans les forêts du département. Ce projet répondra aux exigences réglementaires du ” Label bas carbone ” et contribuera à l’avenir des forêts départementales. Il s’inscrit dans la continuité des actions menées en faveur de la préservation de notre territoire.

Premier opérateur aéroportuaire à agir pour l’environnement à l’échelle mondiale, VINCI Airports a déjà réduit les émissions de CO2 de son réseau de 22 % entre 2018 et 2020. Les puits de carbone forestiers font partie du plan d’action de VINCI Airports pour contribuer à la décarbonisation de l’aviation avec l’ensemble des acteurs du transport aérien. Parmi les autres initiatives, citons les aéroports durables, les incitations à renouveler les flottes des compagnies aériennes avec des avions moins émissifs, le développement des biocarburants et la préparation des aéroports à l’arrivée de l’avion à hydrogène.