Deux morts par balle à Lyon Duchère

meurtre Lyon Duchère
Temps de lecture : 2 minutes

Une fusillade dans le quartier lyonnais de La Duchère a fait au moins deux morts et deux blessés, dont un en danger de mort à l’hôpital. Au moins deux personnes ont été tuées et deux autres seraient blessées après une fusillade près du stade de la Duchère.

Selon des témoins, quatre hommes ont été pris pour cible lors de tirs dans le quartier de La Duchère, à proximité du stade de La Duchère.

Outre le décès de deux personnes, il y a eu deux blessés, selon le rapport de la police. L’un d’entre eux est dans un état critique et l’autre a été touché à la jambe. Les services d’urgence se sont précipités sur les lieux vers minuit et la police pense qu’il pourrait s’agir d’un incident entre bandes rivales.

La fusillade aurait commencé peu avant minuit à l’extérieur d’un bâtiment situé près du stade, et il s’agit du dernier incident de criminalité armée en date dans la région.

Lyon, théatre d’affrontements réguliers

Au début du mois, un jeune homme de 18 ans a été blessé par balle à Villeurbanne et a été transporté à l’hôpital pour des blessures sans gravité.

Et le 11 mai, une autre fusillade a eu lieu près de la rue Jean Vallier et de l’avenue Jean Jaurès. Trois personnes dans une Renault Megane avec des armes automatiques ont tiré sur une Citroën DS dans laquelle il y avait un groupe de quatre personnes. Un Algérien de 23 ans, connu des services de police, est décédé des suites de ses blessures par balles tandis que les trois autres personnes présentes dans la voiture ont été blessées.

Le maire de Lyon, Gregory Doucet, a déclaré : « C’est avec tristesse que j’ai appris la fusillade de ce matin. Mes pensées vont aux victimes et à leurs proches. Notre police municipale et la police nationale sont engagées ensemble et déterminées à vous protéger. Je les remercie et leur renouvelle mon soutien.« 

Le quartier de La Duchère a été le théâtre de fusillades en raison des guerres intestines qui s’y déroulent et qui sont devenues beaucoup plus fréquentes ces deux dernières années.