LYON > Transports à Lyon > Métro C, la ligne des records du monde

Métro C, la ligne des records du monde

Metro C Lyon
Temps de lecture : 4 minutes

Dans l’ensemble du réseau de transport lyonnais, la ligne C du métro de Lyon se distingue par ses particularités uniques et ses records mondiaux. Bien qu’étant la ligne la plus courte de la ville, elle est loin d’être ordinaire. Avec sa pente vertigineuse de 17,6 %, un système de crémaillère exceptionnel et une vitesse réduite, elle représente une prouesse technique et un symbole de la richesse du patrimoine lyonnais. Voici un aperçu des caractéristiques qui font de la ligne C un métro unique au monde.

La pente la plus raide du monde

Reliant la station Hôtel de Ville-Louis Pradel à celle de Cuire, la ligne C du métro lyonnais possède la pente la plus pentue au monde, avec une inclinaison de 17,6 %. Cette caractéristique, loin d’être une simple curiosité, est un défi architectural et une réalisation technique qui démontre l’ingéniosité et la créativité des ingénieurs lyonnais.

Metro C

L’importance de cette pente n’est pas seulement esthétique, elle a également des conséquences sur l’exploitation de la ligne. Le métro C est limité à 21 km/h en montée et 17 km/h en descente, ce qui le rend plus lent que les autres lignes du réseau. Cependant, comme le soulignent souvent les habitants, c’est toujours plus rapide et moins fatiguant que de monter à pied.

La pente de la ligne C est un exemple impressionnant de ce qui peut être accompli en matière de transport en commun, même dans un terrain difficile et accidenté.

Une crémaillère unique au monde

La ligne C a la particularité (également unique au monde) de posséder une crémaillère sur une partie de son parcours, précisément sur 936 mètres. Cette crémaillère est un héritage de l’ancien funiculaire dont le tracé a été repris par le métro. Elle utilise une technique de déplacement associée à un système roue/fer et une alimentation électrique aérienne.

Cette méthode de déplacement, bien que rendant la ligne plus lente, est un exploit technique et une curiosité que les voyageurs peuvent observer en montant dans le métro à la station Hôtel de Ville ou à l’intérieur des voitures. La manœuvre d’enclenchement et de déclenchement de la crémaillère se fait à la sortie de la station Croix-Rousse, à une vitesse très faible de seulement 7 km/h.

La crémaillère est une preuve de l’ingénierie innovante et de la volonté de surmonter les défis que pose le paysage lyonnais. C’est une caractéristique qui distingue la ligne C et la rend mémorable pour les résidents et les visiteurs de la ville.

Autres records et particularités

La ligne C ne se contente pas de ses records mondiaux en matière de pente et de crémaillère. Elle représente également une partie intégrante de l’histoire et de l’identité de Lyon.


Le réseau lyonnais, bien que modeste en comparaison avec certains systèmes de métro mondiaux, a ses propres spécificités. Par exemple, la station la plus profonde du réseau se trouve sur la ligne D au Vieux-Lyon. Même si elle n’est pas la plus profonde du monde, cette distinction appartient à Kiev en Ukraine, elle est néanmoins une autre facette intéressante du système de métro lyonnais.

La ligne C, malgré sa brièveté, est un microcosme de l’ingénierie, de l’innovation et de l’adaptation. Elle incarne l’esprit de Lyon, une ville qui embrasse son histoire tout en regardant vers l’avenir, une ville qui n’a pas peur de prendre des risques et de repousser les limites.

La ligne C du métro lyonnais, avec ses records du monde et ses particularités uniques, est plus qu’un simple moyen de transport. Elle est un symbole de l’ingéniosité lyonnaise, un rappel de l’histoire de la ville et une source d’inspiration pour les générations futures. La prochaine fois que vous prendrez la ligne C, prenez un moment pour apprécier ces caractéristiques qui la rendent si spéciale. Lyon peut être fière de sa ligne de métro record, une réalisation qui témoigne de la créativité et de l’ambition de la ville.