Plus de robots dans les parkings de l’aéroport

Parking aeroport Lyon

Suite à un essai réussi, VINCI Airports et Stanley Robotics ont annoncé que le service de parking extérieur robotisé de l’aéroport de Lyon Saint exupéry est entré dans une nouvelle phase de déploiement et s’étendra à l’été 2020.

Les deux partenaires ont signé un accord stipulant que le service bénéficiera de 1500 places supplémentaires, ce qui portera les 500 places actuelles à 2 000 places disponibles. Le service utilisera sept robots autonomes qui travailleront simultanément, avec 28 cabines à la disposition des passagers pour déposer et récupérer les véhicules.

Nicolas Notebaert, directeur général de VINCI Concessions et président de VINCI Airports, a déclaré : “Nous poursuivons une stratégie industrielle ambitieuse au service des passagers, dans nos 46 aéroports à travers le monde. Cette stratégie s’appuie sur deux piliers : L’expérience client et l’innovation. L’aéroport de Lyon déploie cette stratégie de manière exemplaire, c’est pourquoi il est devenu l’un des trois centres d’excellence de VINCI Airports pour l’innovation dans le domaine de l’expérience client. Ce rôle nous permet, entre autres, d’étendre les innovations testées à Lyon aux autres aéroports du réseau VINCI Airports“.

Grâce à ce système de valet robotisé, les passagers ne sont plus obligés de perdre du temps à chercher un espace libre ou à essayer de localiser leur véhicule. Après avoir réservé leur place de parking avant d’arriver à l’aéroport de Lyon, les passagers déposent leur véhicule dans des cabines dédiées et se dirigent vers les terminaux à l’aide de la navette prévue à cet effet. Le robot prend alors la responsabilité de la voiture, la garant dans le parking sécurisé. À leur retour, les passagers peuvent récupérer leur véhicule dans l’une des mêmes cabines.

L’aéroport de Lyon est l’hôte d’un projet innovant, en première mondiale, qui contribue à la capacité de l’aéroport à améliorer l’expérience des passagers et qui est aligné sur ses objectifs de développement durable. Le partenariat qui a rendu ce service possible, qui a débuté en 2017, vise à pouvoir offrir plus de 6 000 places de parking aux passagers à l’avenir.

Le projet représente une innovation durable et vise à aider VINCI Airports à se donner bonne conscience et accessoirement atteindre ses objectifs de développement durable à l’aéroport de Lyon. En permettant à l’avenir de créer 50 % de places supplémentaires sur une même surface, l’utilisation des places de parking robotisées réduit l’occupation du sol et garantit la préservation de la structure du sol environnant.

Le service vise également à réduire les émissions de CO2 en éliminant la nécessité pour les passagers de se déplacer sans but à la recherche d’une place de parking. Les robots sont également alimentés en électricité et n’émettent donc aucune émission de carbone. Selon les estimations, pour une période d’un an et 2 000 places de parking, environ 100 tonnes d’émissions de CO2 seront évitées.

Selon Tanguy Bertolus, le PDG de l’aéroport de Lyon : “Le service de valet robot fourni par Stanley Robotics et développé à Lyon répond aux objectifs stratégiques de l’aéroport de Lyon, à savoir améliorer l’expérience des clients et réduire l’impact environnemental des activités de l’aéroport. Ce projet est l’un des facteurs à l’origine des résultats exceptionnels obtenus dans ces deux domaines par l’aéroport de Lyon, qui a été désigné en 2019 meilleur aéroport d’Europe dans la catégorie des 10 à 25 millions de passagers par le Conseil international des aéroports (ACI) et certifié neutre en carbone pour ses activités (niveau 3+ de l’ACA)”.